SMM : NOUVEAU CONCEPT MONETAIRE



Les SMM (Self made money) comme son nom l'indique sont des monnaies qui trouvent en elles-même leur valeur de support.
Elle sont adossées à la richesse que leur usage permet de créer.
Contrairement aux monnaies classiques lesquelles sont adossées à des riches extérieures, autrefois l'or, aujourd'hui la richesse nationale évaluée de manière boursière, ou aux crypto-monnaies dénuées de toutes assises et de ce fait purement spéculatives, les SMM s'appuient sur la richesse économique qu'elles engendrent
Cette valeur est déterminée mathématiquement sur la base des échanges qu'elles permettent de réaliser. Sans valeur si elles ne permettent aucun échange, leur valeur croit proportionnellement au montant des échanges qu'elles permettent de réaliser.
Ce sont des monnaies d'usage. Par définition, pour peu qu'elles soient émise en quantité proportionnelle au nombre de leurs utilisateurs, ces monnaies circulent à vitesse constante.
Cette caractéristique leur confère des qualités surprenante tant sur le plan économique que social.
Elles sont naturellement génératrices de développement économique. Ne nécessitant pas de richesse préalable d'assise de valeur, elles peuvent être créées ad libitum les rendant plus spécifiquement adaptées à la création de monnaies locales dans les zones économiquement faibles ou dont les système bancaire est déficients (pays en développement) Ces monnaies, de valeur variable en fonction de l'activité économique , ne sont pas destinées à constituer des valeurs d'épargne ni même de valorisation relative des objets et des services. Elles ne peuvent
être considérées que comme complémentaires aux monnaies classiques. De plus, elles ne peuvent se concevoir que dans le cadre de monnaies électroniques en liaison avec des moyens de calcul. Ce sont des monnaies algorithmiques.